Français
+38 067 935 25 44
00380689869898 (汉语)
00380930552240 (باللغة العربية)
00380930552240 (باللغة العربية)
+38 067 935 25 44
Demande dinfos

Le traitement de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie dégénérative du système nerveux central, caractérisée par divers troubles neurologiques en lien avec la motricité, l’équilibre, les troubles psycho-émotionnels, la déficience cognitive et les troubles du comportement. Cette maladie est progressive : en général, l’état du patient tend à s’aggraver avec le temps. Son incidence ne dépend pas du sexe ou de la race, du statut social ou du lieu d’habitation. Malgré l’opinion qui prévaut voulant que la maladie de Parkinson affecte seulement les personnes âgées, l’âge moyen lors de son diagnostic est de 57 ans. Cependant, seuls 10% des personnes qui en sont atteintes ont moins de 40 ans. On s’attend à ce que l’incidence de la maladie augmente dans les années à venir, en raison de la hausse de l’espérance de vie et de la moyenne d’âge de la population. 

Les symptômes de la maladie de Parkinson résultent d’une dégénérescence des neurones dopaminergiques (neurones du cerveau qui produisent et accumulent la dopamine). La dopamine est une hormone et un neurotransmetteur, c'est-à-dire une substance chimique qui transmet des signaux électriques à partir des neurones. Un déficit en dopamine a pour conséquence une mauvaise transmission des influx nerveux, à l’origine des symptômes caractéristiques de la maladie que sont le tremblement des bras et des jambes, de la mâchoire et des muscles faciaux, le ralentissement des mouvements, la raideur des muscles, les difficultés à effectuer les mouvements et à garder l’équilibre. En perdant leur capacité d’expression, les personnes atteintes par la maladie peuvent sembler apathiques (voire indifférentes). Ils articulent parfois mal et parlent d’une façon monotone. D’autres symptômes de la maladie peuvent être la dépression, l’anxiété, la démence (affaiblissement de l’esprit), des difficultés pour mâcher et avaler, des troubles de l’appétit, une hypersalivation et des troubles intestinaux et urinaires. Les symptômes n’apparaissent pas tous dans chaque cas. 

Les causes de la maladie de Parkinson ne sont pas encore définies. À l’origine de la maladie, on constate souvent une combinaison de plusieurs facteurs, l’âge du malade étant un facteur très présent. La baisse, liée à l’âge, du nombre de neurones présents dans le cerveau, les gènes, certaines toxines et certains produits chimiques pourraient être considérés comme responsables de la maladie. On a décrit plusieurs cas de jeunes drogués atteints de la maladie de Parkinson qui avaient consommé de l’héroïne synthétique. On évoque aussi, comme causes possibles de la maladie, l’arthériosclérose cérébrale, les traumatismes crâniens, les tumeurs, les infections virales etc. 

En raison de sa progression généralement lente, la maladie de Parkinson peut s’avérer difficile à diagnostiquer au début (pendant les premières années). Habituellement, les patients se plaignent de rigidité musculaire, d’une moins bonne souplesse des articulations, de difficultés à marcher et à effectuer des mouvements énergiques. Il faut noter que la maladie progresse plus rapidement dans le cas des personnes chez qui elle s’est déclarée à un plus jeune âge. 

Selon la progression de la maladie aux stades avancés, la qualité de vie des patients peut se détériorer de manière significative. En cas de troubles sévères, tels qu’une déglutition difficile ou une immobilisation totale, et si les soins apportés sont inadéquats, des problèmes concomitants peuvent se développer : troubles respiratoires, infection secondaire etc. En moyenne, la maladie de Parkinson réduit l’espérance de vie des malades de 3 à 9 ans. 

Traitement de la maladie de Parkinson par les cellules souches 
La clinique EmCell propose un traitement à base de cellules souches fœtales pour lutter contre la maladie de Parkinson. Nous avons développé des schémas de traitement afin de gérer et de contrôler la maladie, qui ont prouvé leur efficacité sur diverses formes de la maladie et à différents stades de celle-ci. 

Aux stades I et III, quand des signes de la maladie comme des troubles de l’équilibre, des tremblements, une rigidité légère ou modérée etc. sont observés, l’administration de cellules souches fœtales est efficace dans 85% des cas. Suite au traitement, les patients remarquent que la rigidité a un peu diminué, de même que les tremblements. La quantité de médicaments ingérés par le malade peut alors être revue à la baisse. 

Au stade IV (rigidité sévère mais le patient peut encore marcher et se tenir debout), le traitement par cellules souches est efficace dans 65 à 70% des cas. Au stade V (le patient se déplace en fauteuil roulant ou est alité), notre thérapie permet d’améliorer la qualité de vie du patient et de faciliter les soins de celui-ci, en raison de la diminution de la spasticité et des tremblements ainsi que de l’amélioration du sommeil, de la normalisation du fonctionnement des organes (cœur, poumons et intestins). 

Notre traitement agit efficacement dans 100% des cas en ce qui concerne les améliorations d’ordre psycho-émotionnel. Après la thérapie, on observe que les patients ont des émotions plus positives, que leurs facultés intellectuelles sont meilleures, qu’ils parlent d’une manière plus audible et intelligible et que leur mémoire et leur intelligence ont retrouvé leur vivacité. 

Testimonials

The letter from the wife of the patient with Parkinson's disease after the stem cell treatment

 

 

Demande des informations supplémentaires
Fetal stem cells treatment results depend on: disease's severity, age of the patient, adherence for the medications and regime. Treatment results, presented on this site, are individual for each clinical case.

Our patents