Français
+38 067 935 25 44
00380689869898 (汉语)
00380930552240 (باللغة العربية)
00380930552240 (باللغة العربية)
+38 067 935 25 44
Demande dinfos

SLA/Maladie du neurone moteur

La sclérose latérale amyotrophique (SLA ou maladie de Charcot ; appelée aussi maladie de Lou Gehrig dans les pays anglophones) est une maladie évolutive des neurones moteurs, qui se manifeste par un affaiblissement et une atrophie progressives des muscles durant deux à cinq ans (sept dans de très rares cas) et qui mène inévitablement au décès du malade. Le tableau clinique se caractérise par la lésion des neurones moteurs centraux et périphériques, qui est à l'origine du syndrome bulbaire et de l'atrophie musculaire respiratoire et des extrémités.
Symptômes de la SLA majoritairement observés :
  • affaiblissement
  • spasmes musculaires
  • troubles du langage et de la déglutition
  • troubles de l'équilibre
  • spasticité
  • augmentation des réflexes profonds ou expansions de la zone réflexogène
  • réflexes pathologiques
  • fibrillations
  • atrophie
  • pied en suspens
  • troubles respiratoires
  • accès de rire ou de pleurs incontrôlables
  • dépression.

Traitement de la SLA au moyen de cellules souches

Les indications pour le traitement de la SLA sont le diagnostic, la progression de la maladie et l'absence de réaction aux autres méthodes de traitement. Avant l'an 2000, il existait certaines contre-indications à ce traitement : insuffisance respiratoire (stade III), respiration artificielle, dysphagie et stomie gastrique. Aujourd'hui, l'expérience acquise par notre équipe en traitant des patients présentant les complications susmentionnées permet de prolonger la vie des malades de plus de cinq ans.
 
Après la greffe de cellules souches fœtales, 67% des patients atteints de SLA remarquent une affaiblissement moins important, une amélioration de leur appétit et de leur humeur et une intensité moindre des fasciculations et de la spasticité. On observe chez 34% des patients, dans les deux mois qui suivent la greffe, un renforcement de la capacité à mouvoir les extrémités, une baisse de la rigidité musculaire, une normalisation des réflexes, une diminution du nombre de zones de fasciculation, une meilleure tolérance aux tâches quotidiennes et une intensité réduite de la dysphagie et de la dysarthrie (amélioration de la déglutition, de l'articulation et de la clarté de la prononciation). Ces effets positifs perdurent trois à six mois après le traitement.
 
Environ 48% des patients ont besoin d'un cycle de traitement supplémentaire dans l'année afin de conserver les bons résultats obtenus. Dans 25% des cas, les patients ont besoin de greffes périodiques de cellules souches tous les 18 à 24 mois. Habituellement, la durée d'un cycle de traitement de la SLA à la clinique EmCell est de 2 jours.
 
La greffe de cellules souches fœtales ne combat pas la cause immédiate de la maladie (jusqu'à aujourd'hui, cette cause n'a pas encore été découverte). Cependant, elle exerce une influence non négligeable sur les maillons du processus pathologique et ralentit la progression de la maladie. Elle améliore également la qualité de vie des patients atteints de SLA et prolonge leur durée de vie.
 

Appendice

L'expérience de la SLA de traitement à la clinique EmCell
 
Fetal stem cells in amyotrophic lateral sclerosis (poster presentation)
English, pdf, 930 kb
 
Demande des informations supplémentaires
Fetal stem cells treatment results depend on: disease's severity, age of the patient, adherence for the medications and regime. Treatment results, presented on this site, are individual for each clinical case.

Our patents