Français
+38 067 935 25 44
00380689869898 (汉语)
00380930552240 (باللغة العربية)
00380930552240 (باللغة العربية)
+38 067 935 25 44
Demande dinfos

À propos des cellules souches fœtales

À propos des cellules souches fœtales

Les cellules souches sont les précurseurs des cellules spécialisées, comme les cellules du sang, de la peau, du foie, des muqueuses et d'autres cellules constituant les tissus du corps humain. Puisque les cellules spécialisées ont une durée de vie limitée, leur nombre dans le corps humain devrait se maintenir constamment. Agissant dans le corps comme un système de reconstitution, les cellules souches peuvent se diviser asymétriquement et, ce faisant, générer d'une part, une cellule mère garantissant l'autoréplication et, d'autre part, une nouvelle cellule capable de se différencier en cellule spécialisée.

Le potentiel de différenciation des cellules souches varie : il est le plus élevé dans le cas de l'œuf fertilisé, le zygote, capable de se transformer en n'importe quel type de cellule du corps et des tissus extra-embryonnaires. Ce potentiel persiste aux premiers stades de la division. Aux stades suivants, les cellules souches deviennent plus spécialisées et leur potentiel de différenciation diminue.

Nous utilisons des cellules souches fœtales âgées de 7 à 12 semaines pour le traitement des patients. Leur potentiel de différenciation est très élevé et reste intact jusqu'à la 12e semaine de gestation. Ces cellules souches peuvent se différencier en une vaste gamme de cellules au sein d'un même feuillet germinatif – ectoderme, endoderme et mésoderme. De plus, les cellules souches que nous employons détiennent le potentiel de prolifération le plus élevé, en comparaison avec d'autres types de cellules souches (comme les cellules souches adultes, les cellules souches provenant du sang du cordon ombilical etc.)

Dans le même temps, les cellules souches utilisées au sein de notre clinique ont déjà subi une spécialisation au sein des feuillets germinatifs, perdu leur capacité de croissance incontrôlée et, par conséquent, "savent sans hésitation" en quelle cellule ou en quel tissu elles doivent se transformer. Contrairement au traitement à base des cellules souches embryonnaires (in vitro) de la première période de gestation (4-5 jours après la fécondation) qui peuvent grandir de façon incontrôlée (ce qui peut causer un tératome), notre thérapie cellulaire ne comporte pas le risque d'une tumorigenèse (formation d'une tumeur).

En outre, la greffe de cellules souches fœtales ne conduit pas au rejet par le destinataire car, dans ces cellules, l'expression des antigènes des leucocytes humains (HLA) est soit minimale, soit carrément absente. Dans le même temps, les cellules souches adultes et les cellules du sang provenant du cordon ombilical présentent des antigènes d'histocompatibilité, ce qui requiert une compatibilité HLA du couple donneur-destinataire ou une immunosuppression (ou l'utilisation de ces cellules pour l'autothérapie).

Après la 12e semaine de gestation, les cellules souches se transforment davantage pour devenir des cellules plus spécialisées que l'on trouvera non seulement chez le fœtus mais également dans l'organisme du nouveau-né et de l'adulte. Ainsi, les cellules souches hémopoïétiques que l'on retrouve principalement dans la moelle osseuse sont responsables de la formation constante des nouvelles cellules sanguines qui remplaceront les cellules détruites. Elles engendrent deux lignes de cellules souches plus spécialisées qui, pendant la nouvelle phase de spécialisation, préservent le mécanisme de différenciation jusqu'à ce que les érythrocytes, les monocytes et les lymphocytes B et T soient formés.

Le nombre de cellules souches présentes dans notre corps diminue à mesure que nous vieillissons. Ainsi, le quotient chez un nouveau-né sera de 1/10 000 tandis qu'à l'adolescence il sera de 1/100 000, à 50 ans de 1/500 000 et enfin, à 70 ans, il atteindra seulement le taux de 1/1 000 000. Par conséquent, la question de la reconstitution et de l'activation de nos propres cellules souches constitue la clé permettant d'apporter des solutions à différentes questions : comment vivre plus longtemps ? comment rester jeune ? comment soigner les nombreuses maladies résultant d'une diminution du nombre de cellules ?

Administrées dans le corps du destinataire, les cellules souches fœtales migrent pour se loger où se situe la lésion, se greffent, prolifèrent et subissent une spécialisation ; elles sont régulées par un nouvel organisme-hôte et se substituent aux cellules disparues ou endommagées afin de restaurer les fonctions atteintes de l'organisme. De plus, les cellules souches fœtales peuvent produire un nombre considérable de substances biologiquement actives, par exemple des facteurs de croissance hématopoïétiques, des interleukines, des facteurs de croissance nerveuse et de nécrose tumorale, des facteurs angiogéniques et neurotrophiques etc.


Fetal stem cells treatment results depend on: disease's severity, age of the patient, adherence for the medications and regime. Treatment results, presented on this site, are individual for each clinical case.